Vous vous promenez sur Youtube ou vous êtes entrain de regarder votre série préférée. Soudain vous remarquez un petit “CC’’ en bas de votre vidéo.  

Intrigué, vous vous demandez : “ce qui me permet de comprendre ma vidéo ce sont des sous-titres. Comment “sous-titre” pourrait s’abréger en CC ?”

C’est vrai, ce qui vous aide à visionner votre contenu est certainement bien un sous-titre. Mais, parfois, ce que vous voyez sont ce qu’on appelle des « closed captions » (CC). 

Vous ne comprenez toujours pas ?

Laissez-moi vous expliquer la différence entre sous-titre et closed-caption, et pourquoi vous devriez choisir l’un plutôt que l’autre en tant qu’entreprise qui veut augmenter l’accessibilité de ses contenus. 

Quelles sont les différences entre sous-titre et closed caption ?

open captions, closed captions, subtitles… Qu’est ce que tout ce vocabulaire ? Hé bien je vais vous montrer ce qui définit et différencie ces termes de langage.

Qu’est ce qui définit les open et closed captions ?

Tout a commencé à partir du moment où le gouvernement américain a obligé la télévision publique a améliorer l’accessibilité de leur contenu. Avec l’Americans with Disabilities Act (ADA), les médias télévisuels de l’époque ont dû s’adapter au personnes malentendantes et qui ont des troubles de langage. 

Pour ce faire, ils ont alors inscrit dans leur diffusion une représentation textuelle de ce tout qui se passait sur l’écran, que ce soit des actions, des bruitages ou des dialogues de personnages ou de narration. Ce qu’on appelle les captions

Quelque chose un peu comme ça :

[Fait un bruit d’incompréhension]

Mais ils avaient alors deux choix pour apporter du texte dans leur diffusion : mettre en avant les sous-titres dans leur contenu ou trouver un moyen de pouvoir les ajouter après coup sans modifier le contenu.

Cela a donné ainsi deux formes de captions : des open captions intégrés dans la vidéo et des closed captions (CC) qu’on peut enlever.

Les open captions sont inscrites dans le format de la vidéo sans qu’on puisse les retirer. Les closed captions sont encodés en-dehors de la vidéo, ce qui permet de les ajouter et enlever comme on veut. 

Le fait est que ce sont bien à la fin les closed caption (cc) qui se sont démocratisés. Les closed captions sont bien plus faciles à gérer parce qu’elles peuvent être créées et diffusées en live, un teletypewriter retranscrivant en direct les paroles entendues.

En revanche, les médias et entreprises de toutes sortes se sont vite passés des open captions par leur manque de flexibilité et d’utilité. 

Qu’est ce qui distingue les sous-titres des closed captions ? 

Bon d’accord, la différence entre closed et open captions est assez compréhensible. Mais pourquoi avoir inventé une solution avec un autre nom, les subtitles ?

A la différence des closed captions, les sous-titres ne sont pas une description précise de l’action et des dialogues inclus dans une vidéo. Supposant que les personnes entendent déjà les bruitages, ils ne reprennent que les dialogues des personnages et de la narration. Leur principe est de rendre la compréhension vocale la plus simple possible.

Mais ce n’est pas tout. Les sous-titres ont aussi été inventé pour répondre à une problématique quasi pédagogique : aider les personnes à comprendre un contenu en langue étrangère et même à apprendre cette même langue. Leur principe est donc de se multiplier en plusieurs langues pour atteindre une large diversité d’audience.

Pour résumer : 

  • Captions = transcription textuelle de l’action, des sons et des dialogues d’une vidéo pour les malentendants
  • Subtitles = transcription textuelle des dialogues pour des personnes de langue étrangère ou qui veulent améliorer la compréhension de ce qu’ils voient. 

Maintenant que vous avez compris la différence entre subtitle et closed-caption, quelles sont les raisons d’opter pour l’un plutôt que l’autre? 

Comment choisir entre sous-titres et closed-captions ?

Si vous êtes une entreprise qui veut diffuser des contenus marketing la différence d’usage entre captions et subtitles n’est pas anodine. Chacune des formes de transcription textuelle peuvent refléter une image différente à votre audience.

Pourquoi opter pour des closed captions ?

Avantages : 

  • Rend votre contenu accessible au plus grand monde
  • Donne à votre marque une image d’ouverture d’esprit et de souci pour les causes sociales
  • Permet à votre audience de comprendre vos vidéos même dans des environnements bruyants 

Inconvénients: 

  • N’est pas forcément le plus ergonomique pour des visionneurs normaux : les indications d’actions et de bruitages peuvent être gênants

Pourquoi préférer utiliser des sous-titres ?

Les sous-titres ont aussi leur avantages et inconvénients : 

Avantages : 

  • Ils rendent votre contenu accessible à tout type de langues et de nationalités
  • Ils rendent votre contenu plus compréhensible à tout type d’audience 

Inconvénients :

  • Votre audience peut manquer d’autres types d’informations auditives qui ne sont pas des dialogues (en regardant la vidéo tout en passant l’aspirateur par exemple).

Quels logiciels de sous-titres ou de closed-captions utiliser ?

Lorsque vous avez trouvé le type de représentation textuelle qui vous convient le mieux, quelles solutions peuvent vous aider à les intégrer rapidement et facilement ?

Depuis 4 ans, nous avons créé chez Checksub un des outils de sous-titrage les plus faciles à utiliser pour les créateurs vidéo, les médias et les agences de traduction de toutes sortes. Il combine certaines des technologies les plus récentes du marché :

  • les meilleures API de reconnaissance vocale et de traduction automatique pour analyser votre vidéo
  • Un éditeur de transcription en ligne puissant et très facile à utiliser
  • Une plate-forme de collaboration pour travailler avec les traducteurs, les clients et les autres partenaires

Si vous souhaitez ajouter des sous-titres dans votre vidéo, vous pouvez l’essayer gratuitement !

Cependant, notre solution ne fournit pas de closed-captions. Vous pouvez ajouter vous-même les sous-titres à partir de votre transcription avec les symboles [].

Conclusion :

Le choix entre sous-titre et closed-captions dépend de l’audience que vous voulez viser avec vos contenus vidéos. 

Si vous voulez viser une large part d’une population définie, dont celle qui peut avoir des problèmes d’écoute et de compréhension, choisissez des captions. 

Si vous voulez ouvrir vos contenus à une audience de nationalité différente et diverse, choisissez les sous-titres.

Et au pire, vous pouvez toujours choisir les deux, pour avoir deux fois plus de visibilité ! 

Abonnez-vous à la veille technologique
sur le sous-titrage.

Recevez les derniers messages par mail.